CATR Conference 2022 | Colloque de l’ACRT 2022



CATR 2022 Call for Papers and Sessions “Performing Emergence: RePlay, ReCollect, ReExist”
A hybrid conference on the Theatre Agora website with online hosts STU (May 27-28) and UTSC (June 6-7) and in-person at the University of Lethbridge (June 12-14).

CATR 2022 emerges into a hybrid in-person and online conference! Online hosts St. Thomas University and the University of Toronto Scarborough and in-person host University of Lethbridge welcome the Canadian Association for Theatre Research (CATR) in supporting conversations in drama, theatre, dance, and performance studies and practice. We seek paper and session proposals in English and French within and outside the conference theme.

“Performing Emergence: RePlay, ReCollect, ReExist” sends the clarion call to scholars and artists to share their emerging research related to all aspects of theatre and performance studies, practice, and mentorship. We are open to all theatre and performance subjects of interest. But we are particularly intrigued by “Emergence.” Post-nationalist, afro-futurist writer adrienne maree brown draws from an eco-biology perspective, saying, “In the framework of emergence, the whole is a mirror of the parts. Existence is fractal—the health of the cell is the health of the species and the planet” (brown 2017). Far from pure novelty, Robert Daniel Austin and Lee Devin observe that for artists, “Inclusion of past actions into materials of creation is the force that drives emergence” (Artful Making 2003), while Josette Féral observes that, “Ces technologies sont souvent liées à l’émergence de nouvelles formes scéniques” (Pratiques performatives 2012). How does “Emergence” relate to how theatre and performance practices reflect on, interrogate, and respond to the COVID-19 pandemic and its interwoven emergencies, including health care crises, climate change, classism, and economic disparity? Moreover, we ask how do Indigenous and racialized experiences, sexual orientation, and gender identity continue to be impacted by these emergencies?

Emergence, in part, speaks to Adolfo Albán Achinte’s concept of “re-existence,” in which groups question and make visible “practices of racialization, exclusion and marginalization, procuring the redefining and resignifying of life in conditions of dignity and self-determination, while at the same time confronting the bio-politic that controls, dominates, and commodifies subjects and nature” (translated in Catherine E. Walsh’s “The Decolonial For”). We might ask, through what means can performance forge a path of re-existence? Consider: RePlay (historical re-enactment, dramatic repetition, original practices, second runs, theoretical retakes, emerging into performance), ReCollect (gathering energy, synergy of activism, taking pause, personal and cultural memory, critics and critical traces, amateur and nonprofessionalizing discourses, archival emergences), and ReExist (Indigenous sovereignty and ways of knowing, social justice, inequality, renewals of scholarly disciplines and performing arts industries, interventions into pedagogy, leadership, and mentorship, conversations about careers outside theatre and performance studies and practice, dramatic and dramaturgical emergencies). Proposals developed from these approaches are encouraged, but by no means required.

We invite proposals to present Panel Papers and to organize various Session formats. Each proposal should include the following details: your name, institutional affiliation (if any), 50-word bio, Paper or Session title, and preferred mode of delivery (in-person at U. of L., online synchronous, hybrid in-person-and-online synchronous, online recorded asynchronous, or ‘no preference’). Please also include the details listed for your paper or session type below, and how any Session expenses (e.g. artist honoraria), if applicable, will be covered.

Panel Papers (15-20 minutes) present an aspect of your research or artistic practice within a tightly argued and structured framework. Along with the details listed above, your proposal should include a 250-word descriptive abstract for the proposed paper. Papers from accepted abstracts will be grouped into Open Panels.

Curated Panels (90 minutes) feature presenters’ papers (usually 3) that you have already grouped into a proposed panel. Along with the details listed above, please include a 250-word rationale for bringing these papers together; the 250-word abstracts and titles for each paper proposed; and the names, emails, and affiliations (if any) of your presenters.

Praxis Workshops and Performances (90 minutes) provide intersections of scholarly inquiry and creative practice. They offer a forum for practitioners and artist-scholars to present training, pedagogy, or performance techniques and processes, usually within a participatory structure. Along with the details listed above, please include a 250-word descriptive rationale that reflects a well-defined framework and, if applicable, clarifies the level of preparation or training required for attendee involvement. Also, please indicate space and equipment needs, minimum and maximum number of participants, and whether observers/audiences are welcome.

Roundtables (90 minutes), Seminars (3 hours), and Working Groups (3 hours) offer structured conversations between participants, audience members, and a moderator on pressing issues in research, practice, pedagogy, or professional concerns. Along with the details listed above, proposals should include a 250-word rationale, including the issues to be discussed, goals, session structure, and preparation for the session. In addition, please include a list of names and email addresses for confirmed session members (and the moderator if it’s not you). These sessions may include: exchanges of research papers and other documents for participant feedback prior to the session; invited respondents providing feedback before or during the session; and in-session breakout groups featuring participants and audience members. Please indicate if you would like us to disseminate a brief Call for Participants that you prepare if your proposal is accepted. If you are curious about forming a new Working Group, which, if accepted, holds a scheduled session at three consecutive CATR Conferences, please read carefully the detailed description of CATR Working Groups on our website (https://catracrt.ca/2044-2).

Please send Paper or Session proposals to the Conference Chair (catracrtsubmit@gmail.com) by Friday, November 19, 2021. Scheduling limitations may prevent individuals from being involved in multiple sessions. Proposals are encouraged in English or French and you may present in either language. CATR encourages cross-generational and cross-career-stage dialogue “from Emerging to Emeriti” in visible places within the Conference. Early-, mid-, and late-career scholars, artists, artist-practitioners, and students are all strongly encouraged to submit proposals. CATR encourages all voices, including those speaking from Indigenous, underrepresented, and marginalized perspectives, and from a wide range of subjects and approaches. All session participants are required to be CATR members before the start of the Conference in order to participate. For more information on CATR, now approaching our 46th year, or to join or renew your membership, please visit https://catracrt.ca.

ACRT 2022 : Appel à séances et à communications « L’émergence en scène : rejouer, réunir et réexister »
Colloque en formule hybride comportant deux volets virtuels diffusés sur la plateforme Theatre Agora et un volet en présentiel. Les activités virtuelles des 27 et 28 mai seront présentées par l’Université Saint-Thomas (UST) ; celles des 6 et 7 juin seront présentées par l’Université de Toronto à Scarborough (UTSC). L’événement en présentiel aura lieu du 12 au 14 juin à l’Université de Lethbridge.

Le colloque annuel de l’ACRT adopte la formule hybride en 2022 ! L’Université Saint-Thomas et l’Université de Toronto à Scarborough hébergeront les événements en ligne. L’Université de Lethbridge, quant à elle, accueillera les activités en personne. Les trois hôtes se joignent à l’ACRT pour favoriser les discussions portant sur le théâtre, la danse, les études de la performance et les différentes pratiques du spectacle. Nous sollicitons des communications et des propositions de séances en français et en anglais. Ces propositions peuvent aborder le thème du colloque ou s’en éloigner.

Le comité organisateur du colloque invite les artistes et les universitaires à partager leurs recherches portant sur le théâtre, la performance, la pratique artistique et l’enseignement. Tous les sujets relatifs à ces domaines sont bienvenus. Nous invitons toutefois les personnes intéressées à se pencher sur le thème de cette année : l’émergence. À ce sujet, l’autrice postnationaliste et afrofuturiste adrienne maree, dont le travail s’inspire de l’écobiologie, indique que : « [d]ans le cadre du concept d’émergence, le tout reflète ses parties. L’existence est fractale, c’est-à-dire que la santé d’une cellule contient la santé des espèces et la santé de la planète » (brown 2017). Robert Daniel Austin et Lee Devin, quant à eux, observent que « l’inclusion d’actions du passé dans les matériaux de création est la force motrice de l’émergence [chez les artistes] » (Artful Making 2003). De son côté, Josette Féral remarque que « [les nouvelles technologies] sont souvent liées à l’émergence de nouvelles formes scéniques » (Pratiques performatives 2012). Nous vous invitons à réfléchir au concept d’émergence en lien avec la manière dont le théâtre et les pratiques performatives réagissent à la pandémie de COVID-19, aux urgences sanitaires, à la crise climatique, aux disparités économiques et aux distinctions fondées sur la classe. De quelle manière nos champs d’intérêt abordent-ils ces crises ? Comment les interrogent-ils ? Quelles pistes de solution offrent-ils pour s’en sortir ? Et quel est l’impact de ces situations d’urgence sur les personnes d’origine autochtone, sur les groupes racialisés et sur les concepts d’identité de genre et d’orientation sexuelle ?

Le concept d’émergence renvoie en partie à la notion de « réexistence » élaborée par Adolfo Albán Achinte. Selon cette notion, les groupes remettent en cause et rendent visibles « les pratiques de racialisation, d’exclusion et de marginalisation afin de redéfinir la vie avec dignité et autodétermination. Ils s’opposent du même coup à la biopolitique qui contrôle, domine et marchandise les personnes et la nature » (« The Decolonial For »). Les arts du spectacle peuvent-ils être vecteurs de réexistance ? Nous suggérons ces trois mots clés pour aborder la question :
• Rejouer (pensons, par exemple, aux reconstitutions historiques, aux nouvelles pratiques scéniques, aux reprises de spectacles, aux répétitions, aux réévaluations théoriques et à tout ce qui émerge sous forme de performance).
• Réunir (pensons, par exemple, aux synergies entre différents mouvements militants, au besoin de se ressourcer et de retrouver son énergie, à la mémoire personnelle, à la mémoire culturelle, aux nouvelles pratiques archivistiques, au théâtre communautaire, à la critique théâtrale et aux traces qu’elle laisse).
• Réexister (pensons aux enjeux entourant la souveraineté et le savoir autochtone, la justice sociale, le leadership, le mentorat, le renouvellement de l’industrie du spectacle, le renouvellement des disciplines universitaires, la dramaturgie, la pédagogie et l’épanouissement professionnel en dehors du monde du spectacle).
Nous vous encourageons à explorer ces pistes sans toutefois vous y obliger.

Nous sollicitons différents types de propositions. Veuillez consulter les modes de présentation plus bas. Chaque soumission devrait contenir les renseignements suivants :
• votre nom,
• votre affiliation (le cas échéant),
• une notice biographique de 50 mots,
• le titre de votre communication ou de votre séance,
• le mode de communication privilégié. Veuillez choisir parmi les options suivantes : en personne à l’Université de Lethbridge, en ligne de façon synchrone, en personne et en ligne de façon synchrone, en ligne de façon asynchrone (comme ce serait le cas pour une communication préenregistrée, par exemple), aucune préférence.
Veuillez finalement fournir les détails de votre présentation (voir plus bas) et indiquer la manière dont vous comptez assumer les frais de votre séance, tels que les honoraires d’artistes invités.

Communications libres de 15 à 20 minutes. Votre présentation devrait communiquer un aspect de votre recherche ou de votre pratique artistique. Veuillez argumenter votre sujet avec soin et offrir un cadre structuré à votre présentation. Nous vous prions d’inclure les renseignements susmentionnés dans votre soumission de même qu’un résumé de 250 mots. Les communications sélectionnées seront placées dans des séances ouvertes.

Séances préprogrammées de 90 minutes. Ces séances comptent généralement les présentations de trois participants et participantes sélectionnés d’avance. En plus des renseignements mentionnés plus haut, votre proposition devrait expliquer ce qui relie ces présentations. Votre explication ne devrait pas dépasser 250 mots. Veuillez aussi fournir le nom, l’affiliation et l’adresse électronique de chaque participant et participante, ainsi que le titre et le résumé de chaque présentation. Les résumés ne devraient pas dépasser 250 mots.

Ateliers et démonstrations de 90 minutes. Ces présentations devraient conjuguer recherche et pratique. Elles offrent la possibilité aux praticiens, aux praticiennes et aux universitaires d’examiner diverses approches pédagogiques, techniques de jeu et processus de création dans un cadre participatif. En plus des renseignements mentionnés plus haut, veuillez soumettre un résumé de 250 mots. Nous vous prions d’y indiquer les paramètres de l’activité proposée, le nombre de personnes pouvant y participer, le niveau de préparation ou d’expérience exigé, et si les observateurs et observatrices seront admis.

Tables rondes de 90 minutes, séminaires de 3 heures et groupes de travail de 3 heures. Ces formes de participation permettent aux participants, aux participantes, aux membres du public et aux personnes responsables de l’animation d’échanger sur des sujets reliés à la recherche, à la pratique artistique, à l’enseignement et à l’état de la profession. En plus des renseignements mentionnés plus haut, veuillez produire un justificatif de 250 mots comprenant : le sujet de discussion, les objectifs et la structure de la séance et la préparation exigée des participants et participantes. Veuillez aussi fournir les noms et les adresses électroniques de la personne qui animera la session et des personnes ayant déjà confirmé leur participation. La formule de ces séances peut varier. Il peut s’agir d’un échange de commentaires sur des documents distribués à l’avance. On peut aussi inviter des spécialistes à débattre d’un sujet avant et pendant la séance ou former des groupes de discussion composés de participants, de participantes et de membres du public. Veuillez inclure l’appel à participation que nous devrions diffuser si votre proposition est acceptée. Si vous souhaitez former un groupe de travail qui se réunira à tous les ans pendant trois ans, veuillez lire attentivement les directives publiées sur le site de l’ACRT (https://catracrt.ca/2044-2).

Prière d’envoyer vos propositions de communications ou de séances au président du colloque (catracrtsubmit@gmail.com) d’ici le vendredi 19 novembre 2021. Veuillez noter que le temps limité dont nous disposons pourrait vous empêcher de participer à plusieurs séances. Nous encourageons la soumission de propositions en français et en anglais. De plus, nous souhaitons favoriser les conversations entre personnes de différentes générations et à différents stades professionnels. Que vous soyez étudiants, étudiantes, artistes, universitaires émergents ou établis, ou que vous portiez le titre de professeur émérite, nous vous encourageons vivement à soumettre une proposition. L’ACRT invite toutes les voix, y compris celles des personnes autochtones, des personnes sous-représentées et des personnes marginalisées, à se prononcer sur un éventail de sujets.

Toute personne participant aux séances doit devenir membre de l’ACRT avant le colloque. Pour plus de renseignements sur l’ACRT, qui fêtera bientôt son 46e anniversaire, ou pour renouveler votre adhésion, veuillez consulter notre site Web : https://catracrt.ca.

 Posted by Dospel & GanjaParker