CATR 2023 Conference Call for Papers & Sessions / Colloque de l’ACRT 2023 : Appel à communications et séances



Whale painting by Alan Syliboy, an established Mi’kmaq artist.

(La version française suit.)

CATR Conference 2023: Call for Papers and Sessions
Performing Shores / The Shores of Performance

Proposals due by Monday, December 5th

The Canadian Association for Theatre Research (CATR) is delighted to issue a call for papers and sessions for its 2023 hybrid conference, which will be hosted online by St. Francis Xavier University and the University of the Fraser Valley from June 10-12, 2023, and in person by Dalhousie University from June 15-17, 2023. CATR is eager to hear from scholars and artists who wish to share their research related to all aspects of drama, theatre, dance, and performance (DTDP) studies, practice, pedagogy, and mentorship. We warmly invite proposals in English and French from scholars and artists at any phase of their careers or projects.

While we welcome a diverse field of proposals on any subject relating to drama, theatre, and performance, we especially invite proposals that relate in some way to this year’s conference theme, “Performing Shores / The Shores of Performance.” This theme not only acknowledges, but invites participants to explore, the fact that Saint Francis Xavier University and Dalhousie University stand on Mi’kma’ki, the ancestral and unceded territory of the L’nu (Mi’kmaq) people, while the University of the Fraser Valley is situated on Stó:lō Téméxw, the traditional and unceded territory of the Stó:lō people. The people who inhabit these lands, and the spaces in between them, have been profoundly shaped by their relationships to oceans, rivers, and lakes, as well as by the shores and shoals that form the passageways between water and earth. Mi’kmaw Elder Stephen Augustine describes how, in Mi’kma’ki, spring gatherings in which the community exchanged songs, stories, and fellowship have historically taken place “at the mouth of the river, on the coastline.”

Mindful that theatre artists and researchers come from many territories and landscapes, the theme of “shores” aims to evoke not only literal sites of performance, but also a more figurative approach to boundaries, fields, identities, or movement: one that can apply equally to land-locked, off-off-shore, or transnational contexts. Perhaps because of the close experiential links between performance and coastlines, the shore has long served as a crucial metaphor for the permeable and ever-shifting boundaries of the fields of Performance Studies, Theatre Studies, and wider Cultural Studies. Wallace A. Bacon defined the task of Performance Studies as a navigation between the “dangerous shores” of text and performance. In her 2019 bookThe Black Shoals: Offshore Formations of Black and Native Studies, Tiffany Lethabo King underlines the decolonizing potential of thinking with shoals and shores. Citing Kamau Brathwaite’s “tidalectics,” she advances a theoretical approach that “disrupts colonial geographies, scales, and measures” and “forecloses settlement and permanent landing on its always shifting and dissolving terrains.”

Inspired by such discussions, CATR 2023 particularly—but by no means exclusively—welcomes work that explores the literal and/or metaphorical shores of theatre and performance. Topics for exploration could include waves of theatre history, theory, and training; approaches to shoring up, mentoring, and supporting the work of emerging and precariously employed scholars and artists; transnational performance; the shoals of diverse identities and practices; performances that feature land or water; the application of place-based or land-based methodologies to the creation or analysis of performance; examinations of the “shorelines” that divide or link performative communities; explorations of the boundaries between Theatre Studies, Performance Studies, and related disciplines; acts that shore up or strive to dismantle existing performance cultures or institutions; and ways of knowing––and unknowing—that might reshape the shores of performance both now and in the future.

We invite proposals to present Panel Papers and to organize various Session formats on these and all other topics related to drama, theatre, dance, and performance studies. Each proposal should include the following details: your name, institutional affiliation (if any), 50-word bio, Paper or Session title, and preferred mode of delivery (in-person at Dalhousie University, or online synchronous). Please also include the details listed for your paper or session type below, and how any expenses (e.g. artist honoraria), if applicable, will be covered.
● Panel Papers (15-20 minutes) present an aspect of your research or artistic practice within a tightly argued and structured framework. Along with the details listed above, your proposal should include a 250-word descriptive abstract for the proposed paper. Papers from accepted abstracts will be grouped into Open Panels.
● Curated Panels (90 minutes) feature presenters’ papers (usually 3) that you have already grouped into a proposed panel. Along with the details listed above, please include a 250-word rationale for bringing these papers together; the 250-word abstracts and titles for each paper proposed; and the names, emails, and affiliations (if any) of your presenters.
● Praxis Workshops and Performances (90 minutes) provide intersections of scholarly inquiry and creative practice. They offer a forum for practitioners and artist-scholars to present training, pedagogy, or performance techniques and processes, usually within a participatory structure. Along with the details listed above, please include a 250-word descriptive rationale that reflects a well-defined framework and, if applicable, clarifies the level of preparation or training required for attendee involvement. Also, please indicate space and equipment needs, minimum and maximum number of participants, and whether observers/audiences are welcome.
● Roundtables (90 minutes), Seminars (3 hours), and Working Groups (3 hours) offer structured conversations between participants, audience members, and a moderator on pressing issues in research, practice, pedagogy, or professional concerns. Along with the details listed above, proposals should include a 250-word rationale, including the issues to be discussed, goals, session structure, and preparation for the session. In addition, please include a list of names and email addresses for confirmed session members (and the moderator if it’s not you). These sessions may include: exchanges of research papers and other documents for participant feedback prior to the session; invited respondents providing feedback before or during the session; and in-session breakout groups featuring participants and audience members. Please indicate if you would like us to disseminate a brief Call for Participants that you prepare if your proposal is accepted. If you are curious about forming a new Working Group, which, if accepted, holds a scheduled session at three consecutive CATR Conferences, please read carefully the detailed description of CATR Working Groups on our website (https://catracrt.ca/2044-2).

Please send Paper or Session proposals (or any questions) to the Conference Chair (catracrtsubmit@gmail.com) by Monday, December 5, 2022. Scheduling limitations may prevent individuals from being involved in multiple sessions. Proposals are encouraged in English or French and you may present in either language. CATR encourages cross-generational and cross-career-stage dialogue “from Emerging to Emeriti” in visible places within the Conference. Early-, mid-, and late-career scholars, artists, artist-practitioners, and students are all strongly encouraged to submit proposals. CATR encourages all voices, including those speaking from Indigenous, underrepresented, and marginalized perspectives, and from a wide range of subjects and approaches. All session participants are required to be CATR members before the start of the Conference in order to participate. For more information on CATR, or to join or renew your membership, please visit https://catracrt.ca.


Colloque de l’ACRT 2023 : Appel à communications et séances
Rivages en scène / Les rivages de la performance

Les propositions doivent être déposées au plus tard le lundi 5 decembre

L’Association canadienne de la recherche théâtrale (ACRT) est heureuse de lancer cet appel à communications et séances pour son colloque 2023, qui aura lieu en deux temps, en mode hybride. Une première partie, qui se tiendra en ligne du 10 au 12 juin 2023, sera coorganisée par l’Université Saint-Francis-Xavier et l’Université de la Vallée du Fraser. Quant à la deuxième partie, en personne du 15 au 17 juin 2023, elle aura lieu à l’Université Dalhousie. L’ACRT est curieuse de voir ce que les artistes et les universitaires désirent partager à propos de leurs recherches dans les différents domaines des études sur l’art dramatique, le théâtre, la danse et la performance (DTDP), sur la pratique, sur la pédagogie et sur le mentorat. Nous invitons des propositions en anglais et en français provenant d’universitaires et d’artistes à différentes étapes de leur carrière ou de leurs projets.

Bien que nous soyons intéressés par des propositions sur une variété de sujets reliés à l’art dramatique, au théâtre et à la performance, nous sollicitons plus spécialement des propositions se rapportant au thème du colloque de cette année, « Rivages en scène/Les rivages de la performance ». Ce thème non seulement reconnaît le fait que l’Université Saint-Francis-Xavier et l’Université Dalhousie se trouvent en Mi’kma’ki, le territoire ancestral et non cédé du peuple L’nu (Mi’kmaq) et que l’Université de la Vallée du Fraser est située sur Stó:lō Téméxw, le territoire traditionnel et non cédé du peuple Stó:lō, mais il invite les personnes participantes à explorer ces territoires. Les gens qui habitent ces terres, et les espaces qui les séparent, ont été profondément façonnés par leurs relations avec les océans, les rivières et les lacs, ainsi que par les rivages et les hauts-fonds qui forment les passages entre l’eau et la terre. L’aîné mi’kmaq Stephen Augustine évoque comment, en Mi’kma’ki, les rassemblements printaniers au cours desquels les membres de la communauté chantaient et racontaient des histoires entre amis ont eu lieu traditionnellement « à l’embouchure de la rivière, sur le littoral ».

Étant donné que les artistes, les chercheuses et les chercheurs du milieu théâtral proviennent de nombreux territoires et côtoient différents paysages, le thème des « rivages » vise à évoquer non seulement les sites de performance réels, mais aussi une approche plus figurative des frontières, des champs, des identités ou du mouvement : une approche qui peut s’appliquer aussi bien à des endroits enclavés, éloignés ou transnationaux. Peut-être en raison des liens expérientiels étroits entre la performance et les côtes, le rivage a longtemps servi de métaphore pour les frontières perméables et toujours changeantes des études de la performance, des études théâtrales et, plus largement, des études culturelles. Wallace A. Bacon a défini la tâche des études sur la performance comme une navigation entre les « rivages dangereux » du texte et de la performance. Dans son livre publié en 2019 intitulé The Black Shoals : Offshore Formations of Black and Native Studies, Tiffany Lethabo King souligne le potentiel décolonisant de la réflexion sur les hauts-fonds et les rivages. Citant la « tidalectique » de Kamau Brathwaite, elle avance une approche théorique qui « perturbe les géographies, les échelles et les mesures coloniales » et « exclut l’établissement et l’installation permanente sur ses terrains toujours changeants et fluides. » Inspiré par de telles discussions, le colloque de 2023 souhaite recevoir particulièrement — mais pas exclusivement — des travaux qui explorent les rivages au sens littéral ou métaphorique du théâtre et de la performance. Les sujets d’étude pourraient inclure les vagues de l’histoire du théâtre, de la théorie et de la formation théâtrale ; les approches visant à renforcer, guider et soutenir le travail des universitaires et des artistes émergents et précaires ; la performance transnationale ; les écueils des diverses identités et pratiques ; les performances qui mettent en vedette la terre ou l’eau ; l’application de méthodologies basées sur le lieu ou la terre pour la création ou l’analyse de la performance ; l’examen des « rives » qui divisent ou relient les communautés de la performance ; l’exploration des frontières entre les études théâtrales, les études sur la performance et les disciplines connexes ; les gestes qui renforcent ou s’efforcent de démanteler les cultures ou les institutions de la performance existantes ; et les façons de savoir — et de ne pas savoir — qui pourraient remodeler les rivages de la performance aujourd’hui et à l’avenir.

Nous invitons des propositions de communications et de séances de différentes formes sur ces sujets et sur tout autre sujet relié aux études sur l’art dramatique, le théâtre, la danse et la performance. Chaque proposition doit inclure : votre nom ; votre affiliation institutionnelle, le cas échéant ; une notice biographique de 50 mots ; le titre de la communication ou de la séance ; le mode de présentation souhaité (en personne à l’Université Dalhousie ou en ligne en synchrone). Veuillez inclure aussi les informations demandées ci-dessous ainsi que la façon dont les dépenses (p. ex. : honoraires artistiques), s’il y a lieu, seront prises en charge.
● Communications libres (15-20 minutes) : pour présenter un aspect de votre recherche ou de votre pratique artistique dans un cadre rigoureusement structuré. En plus de l’information mentionnée ci-dessus, votre proposition doit inclure un résumé descriptif de 250 mots de votre communication. Les communications acceptées seront réparties dans des séances publiques.
● Séances organisées (90 minutes) : pour inclure des communications (habituellement 3) de conférencières et conférenciers que vous avez déjà réunis pour votre proposition de séance. En plus de l’information mentionnée ci-dessus, veuillez soumettre une explication de 250 mots justifiant pourquoi vous voulez présenter ensemble ces trois communications ; des résumés de 250 mots et les titres de chacune des communications ; les noms, courriels et affiliations institutionnelles des conférencières et conférenciers.
● Ateliers et performances pratiques (90 minutes) : pour permettre le croisement de questions de recherche et de pratiques créatives. Ils offrent un forum aux personnes des milieux de pratique et de recherche pour présenter des techniques et des processus de formation, d’enseignement ou de performance, habituellement dans le cadre d’une structure participative. En plus de l’information mentionnée ci-dessus, veuillez fournir un justificatif de 250 mots décrivant un cadre bien défini pour l’activité et, au besoin, clarifiant le niveau de préparation ou de formation requis pour la participation des personnes présentes. De plus, veuillez aussi indiquer les besoins en espace et en équipement ainsi que le nombre minimum et maximum de personnes participantes. Il faut aussi indiquer si des observatrices, des
observateurs ou le public sont les bienvenus.
● Tables rondes (90 minutes), séminaires (3 heures) et groupes de travail (3 heures) : pour permettre des conversations structurées entre les personnes participantes, le public et une personne modératrice sur des sujets de l’heure en recherche, dans la pratique et en enseignement, ou sur des préoccupations de nature professionnelle. En plus de l’information mentionnée ci-dessus, les propositions doivent inclure un justificatif de 250 mots, exposant les enjeux qui seront discutés, les objectifs et la structure de la séance ainsi que la préparation requise en vue de la séance. De plus, veuillez inclure la liste des noms et courriels des conférencières et conférenciers qui ont confirmé leur participation (et ceux de la personne modératrice si ce n’est pas vous). Ces séances peuvent comprendre : des communications et d’autres documents qui pourront être commentés par les personnes participantes ; des personnes invitées qui commenteront les documents proposés avant ou durant la séance ; et des groupes de discussion avec des personnes participantes et des membres du public.

Veuillez indiquer si vous voulez que nous envoyions un court appel à participation que vous préparerez si votre proposition est retenue. Si vous êtes intéressé à créer un nouveau groupe de travail, qui, si accepté, sera au programme lors de trois colloques consécutifs de l’ACRT, prenez le temps de bien lire la description détaillée des groupes de travail de l’Association sur notre site Web (https://catracrt.ca/2044-2).

Veuillez faire parvenir vos propositions de communication ou de séance (ou toute question) à la personne responsable du colloque (catracrtsubmit@gmail.com) au plus tard le lundi 5 decembre 2022. Des contraintes de temps quant à la programmation pourraient empêcher des personnes de prendre part à de multiples séances. Nous invitons des propositions en anglais ou en français. Chacun pourra présenter dans la langue de son choix. L’ACRT encourage le dialogue entre les générations et les personnes à différentes étapes de leur carrière (adjoint à émérite) dans les activités du colloque. Les universitaires, les artistes, les professionnels des milieux de pratique en début, milieu ou fin de carrière ainsi que la population étudiante sont tous vivement encouragés à soumettre des propositions. L’ACRT invite toutes les voix, y compris celles qui s’expriment à partir de perspectives autochtones, sous-représentées et marginalisées, à aborder un large éventail de sujets et d’approches. Pou prendre part aux séances, les personnes participantes doivent être membres de l’ACRT avant le début du colloque. Pour plus d’informations sur l’ACRT, pour devenir membre ou pour renouveler votre adhésion, veuillez visiter https://catracrt.ca.


Posted by Dospel & GanjaParker