Élections au conseil de l’ACRT – 2020

Posted by | March 18, 2020 | Uncategorized


Le conseil de l’ACRT compte un représentant de chacune des régions géographiques suivantes: les provinces de l’Atlantique, le Québec, l’Ontario, les Prairies, l’Alberta et les Territoires et la Colombie-Britannique. À ces représentants s’ajoutent un(e) représentant(e) francophone, deux représentant(e)s des étudiant(e)s des cycles supérieurs, trois membres sans désignation régionale, et un(e) représentant(e) des chercheurs/chercheuses sans affiliation institutionnelle.

Cette élection en ligne est ouverte à tous les membres actuels. Les membres recevront par courriel une clé d’électeur leur permettant de voter en ligne. Si vous êtes membre et vous n’avez pas reçu de courriel, veuillez communiquer avec le directeur des élections, Matt Jones à mf.jones@utoronto.ca.

Veuillez prendre un moment de votre temps pour participer: https://vote.electionrunner.com/election/S8n39 

La date limite pour voter est le 8 avril 2020 à minuit (HAE).

 

Félicitations à ceux et celles élu(e)s par acclamation:

Présidente

Yana Meerzon

biographie à venir

Vice-Président

Andy Houston

Andy Houston est un artiste-chercheur en intermédias et en performances géo-spécifiques. Il est professeur adjoint et directeur du département des études de théâtre et de performances de l’université de Waterloo. Pour plus d’infomations: www.andyhouston.net. Andy est membre du CATR / ACRT depuis 2002. Il a siégé aux comités d’organisation des conférences de 2006 et 2012. En tant que vice-président, il espère contribuer au bon déroulement des travaux déjà en cours afin de rendre l’organisation plus accessible et utile au développement de la carrière des jeunes chercheurs et artistes-chercheurs.

Représentant du Québec

Shauna Janssen

Dr. Shauna Janssen est professeure adjointe aux départements de théâtre et de géographie, urbanisme et études environnementales de l’Université Concordia, à Montréal. Sa recherche porte sur les pratiques de performance essentielles à la conception de l’environnement bâti, à la création de sphères publiques et aux événements urbains participatifs, de même qu’à la performance de l’urbanité et de la signification urbaine. Elle donne des cours sur la performance in situ, la dramaturgie spatiale et l’urbanisme performatif, ainsi que sur le genre et la sexualité dans la performance.

Représentant de l’Alberta et les Territories

David Owen

David Owen est détenteur d’un doctorat en théâtre et en « Performance Studies » de l’Université York, et d’une maîtrise en pratique théâtrale (mise-en-scène) ainsi que d’une maîtrise sur la théorie et la critique, toutes deux de l’Université d’Alberta. Reconnu comme chercheur, dramaturge, metteur en scène, acteur, « gamer » et membre de la Guilde canadienne des dramaturges (PGC), son livre Player and Avatar: The Affective Potential of Videogames est paru en juin 2017. Il prépare présentement une anthologie de textes portant sur la performance numérique pour Playwrights Canada Press.

Postes qui demeurent à combler par voie de vote des membres de l’ACRT:

Représentant(e) des étudiant(e)s des cycles supérieurs (1 poste)

Membres sans désignation régionale (2 postes)

Représentant(e) des chercheurs/chercheuses sans affiliation institutionnelle (1 poste)

Information biographique des candidat(e)s :

Représentant(e) des étudiant(e)s des cycles supérieurs (1 poste)

Giorelle Diokno

Giorelle Diokno est une candidate doctorante du Centre d’études dramatiques et de performance de l’Université de Toronto. Elle est un membre actif de l’ACRT et assiste aux colloques depuis 2017. Giorelle a travaillé pour son association étudiante à titre de secrétaire (2016-17), Présidente; (2017-18), Ex-Officio (2018-19), Représentante du comité académique (2016-18), « CUPE Steward » (2018-2020) et comme organisatrice/coordinatrice du « FOOT 2020 »).  Ses recherches se basent principalement sur la performance contemporaine philippino-canadienne. Elle espère amener une nouvelle perspective en lien avec son pays d’origine, les Philippines, à l’ACRT et au conseil.

Hannah Rackow

Hannah Rackow est récipiendaire d’une bourse d’études supérieures Vanier. Elle est présentement en quatrième année d’un doctorat en études théâtrales à l’Université York. Sa recherche examine la perspective judiciaire au sein des arts et comment cette perspective est guidée par les évènements de violence massive et d’horreur vécus en Amérique. Elle co-rédige l’édition hivernale 2019 du Canadian Theatre Review portant sur « Radical Hopsitalities ». Durant ses études, elle occupe plusieurs rôles au sein de sa communauté scolaire. Notamment, elle devient un membre élu d’un groupe de discussion « Theory and Criticism » en partenariat avec l’association du théâtre pour les études supérieures (ATHE).

Membres sans désignation régionale (2 postes)

Cameron Crookston

Cameron Crookston a eu son doctorat en études théâtrale et performance à l’Université de Toronto en 2019. Sa recherche se concentre principalement sur le « drag », l’histoire et performance LGBTQ2+. Il rédige une nouvelle anthologie sur l’impact culturel de « RuPaul’s Drag Race » dans les cultures
LGBTQ2+. Il travaille également sur une édition du journal Canadian Theatre Research concernant les performances « drag » canadiennes. Il a
participé à plusieurs comités académiques et dans des conseils de préparation de conférences. Cameron est maintenant chargé de cours à temps partiel au Centre for Sexual Diversity Studies à l’Université de Toronto.

Natalia Esling

Natalia Esling tient une bourse postdoctorale du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) à l’université de la Colombie Britannique au département de théâtre et film. Elle a obtenu son doctorat à l’Université de Toronto en 2018. Natalia travail comme rédactrice, dramaturge, et enseignante. Sa recherche examine la qualité des expériences sensorielles des participants au ‘micro-théâtre’ immersif par moyen des méthodes d’analyse de l’auditoire et de la recherche basée sur la pratique. Elle est en train de collaborer avec des individus qui ont subi de graves traumatismes crâniens. On envisage une performance expérimentale « one-to-one » dirigée auxétudiants en médecine. Natalia siège actuellement au « Future Advisory Board » de Performance Studies international (PSi) et elle est rédactrice invitée de la prochaine publication de la revue Global Performance Studies.

Benjamin Gillespie

Benjamin Gillespie est doctorant en théâtre au Graduate Center de la City University of New York. Il est également rédacteur adjoint pour PAJ: A Journal of Performance and Art, ainsi que chargé de cours au New School, au Marymount Manhattan College et au Macaulay Honors College. Il est aussi membre du Schwartz Writing and Communication Institute du Baruch College. Il a publié des articles et des critiques dans Recherches théâtrales au CanadaPerformance Research, Canadian Theatre Review, Theatre Journal, PAJ, Theatre Survey, Theatre Topics et Modern Drama.

Shana MacDonald

Shana MacDonald est professeure adjointe au département des arts de la communication de l’Université de Waterloo. Sas recherches interdisciplinaires, situés entre les études de cinéma, des médias, et de la performance, examinent le féminisme intersectionnel dans les médias sociaux et numériques, la culture populaire, le cinéma, la performance, et l’art publique. Artiste dont les œuvres ont été exposées à l’échelle internationale, elle s’intéresse à la possibilité que les interventions artistiques créé in-situ et axées dans la pratique puissent aider à la construction de la communauté.

Kimberly Skye Richards

Après avoir complété son doctorat en études dramatiques et en performance à l’Université de la Californienne – Berkeley, Kimberly Skye Richards accepte un poste d’enseignement au département d’anglais de l’Université de Fraser Valley. Elle s’intéresse aux manières pratiques, personnelles, artistiques et théoriques de supporter et soutenir les mouvements sociaux Autochtones, incluant entre autres la protection de l’eau et des territoires, dans la population non-Autochtone. Son projet littéraire, « Crude Stages of the Frontier », explique comment les artistes Autochtones et anticolonialistes ainsi que les militants environnements vivant près de puits de pétrole utilisent diverses représentations corporelles pour perturber l’extraction du pétrole et créer une conscience “pétro-politique.” Elle a récemment été co-rédactrice de l’édition du Canadian Theatre Review sur « l’Extractivisme et la Performance » avec Heather Davis-Fisch. Les écrits de Skye Richards peuvent être trouvés dans TDR: The Drama Review, Theatre Journal, ISLE: Interdisciplinary Studies in Literature and Environment et au sein de plusieurs autres livres.

Deneh’Cho Thompson

Deneh’Cho Thompson est un réalisateur « Dene », comédien et dramaturge des Premières Nations Pehdzeh ki des Territoires du Nord-Ouest. Il complète présentement sa maîtrise en beaux-arts portant sur le théâtre Autochtone à l’Université d’Alberta. En janvier 2020, il est nommé professeur adjoint du département de théâtre de l’Université de la Saskatchewan et coordonnateur du programme de théâtre wîcêhtowin. Sa pratique artistique se concentre autour du développement de nouvelles pièces, du théâtre Autochtone et de la pédagogie Autochtone qui inclue les valeurs de réciprocité, de respect et de réflexivité. Deneh’Cho a travaillé comme comédien lors des premières représentations mondiales d’« Iron Peggy », par Marie Clements, de « REDPATCH », par Sean Oliver Harris et Reas Calvert, et de « Thanks for Giving », par Kevin Loring. Il a travaillé comme réalisateur pour les pièces « Institutionalized » par Kelsey Kanatan Wavey, « The Girl Who was Raised by Wolverine », écrit par Deneh’Cho Thompson lui-même, et « The Governor of the Dew » par Floyd Favel. Deneh’Cho donne également des ateliers de théâtre aux jeunes et autres membres de la communauté.

Laine Zisman Newman

Dr. Laine Zisman Newman fait ses recherches postdoctorales à l’Université Brock. Son travail actuel explore la langue « Yiddish » comme mode de résistance en lien avec des traumatismes collectifs intergénérationnels et des récits de résilience. Zisman Newman est la fondatrice du « Queer Theory Working Group » à Toronto et co-fondatrice de « Equity in Theatre » (2014-2017). Elle a enseigné des cours de théâtre, de diversité sexuelle, de communications et de culture populaire. En 2018, Zisman Newman a gagné le prix “Course Instructor Teaching Excellence” de l’Université de Toronto. Elle est la rédactrice du livre Women and Popular Culture in Canada (printemps 2020) et co-rédactrice de la deuxième édition de Queerly Canadian (Automne 2020). Zisman Newman organisera en novembre 2020 une conférence prénommée « Q2Q-2 » portant sur le théâtre national LGBTQ+.

Représentant(e) des chercheurs/chercheuses sans affiliation institutionnelle (1 poste)

Gabrielle Houle

Gabrielle Houle est professeure associée à l’université de Lethbridge. Elle détient un doctorat de l’université de Toronto. Son champs d’intérêt comprend la Commedia dell’Arte, le jeu masqué, la création de masques et l’histoire orale du spectacle vivant. Elle a suivi de nombreuses formations pratiques en théâtre physique et en création de masques à l’étranger avant de travailler comme comédienne au Canada et en Europe. Gabrielle convoque sa formation et son parcours artistique dans tous ses cours. Elle a enseigné le théâtre à l’université de Lethbridge, l’université Bishop’s, l’université de Calgary, l’université Dalhousie, l’université de Waterloo, l’Université de Toronto et le Collège universitaire Glendon à titre de chargée de cours ou comme professeure adjointe contractuelle. Elle s’est jointe à l’ACRT/CATR en 2008 et y co-organise le groupe de travail en scénographie. Ses plus récentes publications sont parues dans New Theatre Quarterly et Theatre History Studies.

Diana Manole

Diana Manole est une universitaire, artiste de théâtre, écrivaine et traductrice littéraire. Elle détient un doctorat du Centre for Drama, Theatre & Performance Studies de l’Université de Toronto et une maîtrise en beaux-arts de l’université Nationale de Théâtre et de Film de Bucarest. Ses recherches académiques visent notamment le théâtre postcolonial et postcommuniste ainsi que le théâtre multiculturel ou de l’exile. Récemment, elle a été co-éditrice d’une collection d’études sur le théâtre alternatif dans quelques pays de l’Europe de l’Est. Elle a été nommée à quatre reprises professeure adjointe à titre temporaire au département d’études culturelles de l’université Trent (2009-13) et a assuré des fonctions de chargée d’enseignement à l’université de Toronto, aussi qu’aux universités de Guelph, Queen’s, Ryerson, McMaster, Trent… Elle a ainsi pu se familiariser avec les besoins spécifiques des enseignant.e.s à temps partiel et des chercheur.e.s indépendant.e.s. Si elle est élue, elle prendra des initiatives pour l’allocation de bourses de recherche et de bourses de voyage pour les participant.e.s aux colloques de l’ACTR/CATR.

Jacqueline Taucar

Jacqueline Taucar est chargée de cours à l’Université Brock et artiste-chercheuse. Son travail actuel vise à établir une infrastructure archivistique pour documenter et préserver les matériaux primaires ainsi que les traditions orales qui informent la conception, la création et la performance des costumes du Carnaval des Caraïbes de Toronto. Jacqueline construit des « big mas » avec Michelle Reyes, la créatrice et interprète du Queen mas du Carnaval de Saldenah. Leur collaboration sur D’Rise of Cherry Blossom leur a valu, en 2018, le prix Innovation in Mas’ du Centre des sciences de l’Ontario. Les recherches de Jacqueline sur les festivals ethnoculturels de Toronto ont été publiées dans CTR et, plus récemment, dans Theatre and (Im)migration. Elle est également membre fondatrice et coresponsable du groupe de travail sur la scénographie de l’ACRT.    

 

Pour toutes questions concernant l’élection, vous pouvez vous adresser au Responsable des élections de l’ACRT, Matt Jones:
mf.jones@utoronto.ca.

 Posted by Dospel & GanjaParker